Contention physique

Contention physique

juin 28, 2021

28 juin 2021

Notre personnel a communiqué avec un jeune après avoir appris qu’il avait eu le bras cassé alors que le personnel de son foyer de groupe tentait de le maîtriser.

Notre personnel a communiqué avec un jeune après avoir appris qu’il avait eu le bras cassé alors que le personnel de son foyer de groupe tentait de le maîtriser. L’incident nous a été signalé dans un avis obligatoire que toutes les agences doivent déposer, intitulé Avis de décès ou de lésion corporelle grave. Notre Bureau fait un suivi de chaque rapport d’un tel avis indiquant qu’une jeune personne a été blessée à la suite d’une contention physique. Ce jeune, atteint de déficience intellectuelle et de troubles du comportement, nous a dit qu’il  était souvent soumis à des mesures de contention dans son foyer.

Nous avons examiné l’enquête faite sur l’incident par la société d’aide à l’enfance (SAE) et la police. Nous avons découvert que l’une des recommandations était que le foyer de groupe demande à la police de mettre le jeune en garde contre ses problèmes récurrents de comportement. Nous avons contacté la SAE et le foyer de groupe, et nous avons vérifié qu’ils n’avaient pas fait intervenir la police – et qu’ils ne le ferait pas – pour gérer le comportement d’une jeune personne ayant une déficience intellectuelle. Depuis, le foyer a engagé un nouveau superviseur, qui a mis l’accent sur la désescalade et a examiné le recours aux mesures de contention. Le résultat est que celles-ci sont depuis utilisées moins souvent avec ce jeune.

En savoir plus à propos de l’unité des enfants et des jeunes, qui répond aux questions et prend les plaintes sur les services de protection de l’enfance.
Découvrez comment nous avons aidé d'autres personnes dans nos cas sélectionnés.